Le marché

Dans cette page, je souhaite vous parler du marché de l’hypnothérapie.

Pour commencer, l’hypnothérapie fait parti des médecines non conventionnelles, aussi appelée médecine douce ou encore médecine alternative. A ce titre, il n’existe pas de diplôme délivré par les pouvoirs publics.

Il est donc important de préciser ici que malgré le terme “médecine” dans “médecine douce”, un hypnothérapeute n’est pas médecin et à ce titre, il ne peut ni prétendre soigner, guérir,  prescrire ou se substituer à toutes prescriptions, diagnostique d’un médecin conventionnel.

Comme le précise l’OMS, la médecine alternative est en forte progression, les patients se sentant pas réellement compris ou écoutés par la médecine conventionnelle, surtout sur des maux comme par exemple le stress, les allergies, les douleurs… .

L’hypnothérapie est classée dans le code NAF : 8690F (activités de santé humaine non classées ailleurs)

Quelques chiffres intéressants :

8690F en 2014 : 32840 entreprises, un chiffre d’affaires HT de 939 millions € (source INSEE ESONE 2012 communiquée en 2014)

Malheureusement beaucoup d’entreprises dans le domaine de l’hypnothérapie ferment chaque années. Les principales raisons sont :

  • Manque de stratégie commercial
  • Projets mal préparés
  • Une mauvaise communication
  • Un manque de clientèle…

Pour faire simple se lancer dans une création d’entreprise n’est pas chose aisée, il faut une méthode, une stratégie… . c’est une des raisons de se lancer en réseau, on est accompagné, formé, durant la phase de lancement mais aussi pendant toute la durée du contrat. En faisant parti d’un réseau  on est plus fort.

Il est également important de rappeler que les médecines alternatives ne sont pas remboursées par la sécurité sociale toutefois de plus en plus de mutuelles prennent en charge ou en partie les frais de consultations concernant l’hypnothérapie.